La Fonderie – Atelier

7 clos de la Fonderie, 1227 Carouge – CH

1er étage. +41.22.343.74.14 en savoir plus...

La Fonderie est un espace dédié à la communication visuelle partagé par six créatifs indépendants. Ils sont actifs dans les domaines de la direction artistique, du graphisme, de la typographie, de l’édition et de la photographie.

Pascal Bolle

Graphiste
pascal@lafonderie.ch
+4122 343 74 00

Graphiste diplomé de l’école des Arts-Décoratifs de Genève, Pascal Bolle crée en 1989 le collectif de La Fonderie, réunissant graphistes et photographes. Durant les années 90, il est lauréat à trois reprises du concours d’affiches du Paléo Festival Nyon. Il remporte durant cette même période, le concours d’identité visuelle de la Maison des Arts du Grütli et collabore durant une dizaine d’années avec le Théâtre du Grütli pour lequel il réalise affiches, programmes et décors. Dès les années 2000, sa clientèle et ses mandats se diversifient, notamment dans des secteurs comme l’édition et l’événementiel pour lesquels il réalise divers mandats éditoriaux ou scénographiques.

Xavier Erni Neo Neo

Graphiste
xavier@lafonderie.ch
+41 343 74 13
www.neoneo.ch

Diplômé en 2008 de la Haute école d’art et de design de Genève, Xavier Erni fonde le studio Neo Neo en 2010 aux côtés de Thuy-An Hoang. Ensemble, ils conçoivent des outils de communications imprimés et digitaux pour des clients dans les domaine culturels, institutionnels ou commerciaux. Depuis 2011, ils éditent la revue dédiée à l’affiche Poster Tribune et organisent des expositions autour de thématiques liées au graphisme et à l’imprimé à travers l’entité Print Program. Ils enseignent à la Head – Genève depuis 2015.

Thuy-An Hoang Neo Neo

Graphiste
thuyan@lafonderie.ch
+41 343 74 13
www.neoneo.ch

Diplômée en 2008 de la Haute école d’art et de design de Genève, Thuy-An Hoang fonde le studio Neo Neo en 2010 aux côtés de Xavier Erni. Ensemble, ils conçoivent des outils de communications imprimés et digitaux pour des clients dans les domaine culturels, institutionnels ou commerciaux. Depuis 2011, ils éditent la revue dédiée à l’affiche Poster Tribune et organisent des expositions autour de thématiques liées au graphisme et à l’imprimé à travers l’entité Print Program. Ils enseignent à la Head – Genève depuis 2015.

Laurence Rasti

Photographe
laurence@lafonderie.ch
+4179 544 67 73
www.laurencerasti.ch

Laurence Rasti est née en 1990 à Genève. Son travail interroge les notions d’identité et de beauté. De parents iraniens, elle a grandi en Suisse où elle passe un bachelor en photographie à l’ECAL en 2014. Cette double culture l’amenée à reconsidérer les coutumes et les codes définis de part et d’autres afin de comprendre le pouvoir des sexes dans nos sociétés. Aujourd’hui, elle partage son temps entre des mandats et son travail artistique exposé dans différents festivals photographiques.

La Fonderie – Galerie

7 clos de la Fonderie, 1227 Carouge – CH

1er étage. +41.22.343.74.14 en savoir plus...

Située dans le prolongement de l’atelier, la galerie a pour but de promouvoir et d’exposer la culture visuelle contemporaine.  Elle est co-dirigé par les membres de la Fonderie. La plateforme Print Program y propose régulièrement des expositions et des événements consacrés au graphisme et l’imprimé.

12.05 – 10.06.2016

Print Program #3

Print It Yourself

With Ronny Hunger, Johann Kauth, Dafi Kühne, Thomas Perrodin
Curated by Xavier Erni

Pour notre troisième exposition, nous avons invité 4 graphistes qui ont la particularité d’imprimer eux-mêmes leurs créations, à présenter une sélection de leurs affiches. Chacun possède une approche graphique personnelle qui est directement connectée à la manière d’imprimer: sérigraphie, découpe de bois, linogravure, ou encore presse typo.
La texture, les couleurs ou la densité de l’encre, prennent une importance particulière. Les petites imperfections participent à donner du caractère à la production. Leur tirage limité transforme ces affiches dédiées au départ à communiquer une information en objets de collection. Ces techniques de reproduction artisanales ne sont évidemment pas les plus modernes et c’est probablement ça qui leur donne autant de charme: le retour à la matière, à la production manuelle dans une ère ultra digitale. Et d’ailleurs on ne peut pas apprécier pleinement la qualité de ces affiches derrière un écran: vous avez donc meilleur temps de venir voir l’exposition…

Les 4 artistes invités ont tous un point commun: un lien fort avec la musique. Un des derniers milieux qui offre encore parfois carte blanche aux graphistes. Vous trouverez donc beaucoup d’affiches de concerts parmi la sélection.

28.01 – 26.02.2016

Print Program #2

Contemporary Graphic Design from New York

With works from Braulio Amado, Julian Bittiner, Neil Donnelly, Ghazaal Vojdani, Nejc Prah, Lauren Francescone, Manuel Miranda, Project Projects…
Curated by Xavier Erni and Thuy-An Hoang

En 2015, nous avons pu redécouvrir la ville de New York grâce au programme de résidence artistique proposée par le Canton de Genève. Durant 6 mois, nous avons eu la chance de rencontrer et d’échanger avec beaucoup de graphistes. New York regorge de légendes dont la célébrité dépasse les frontières, telles que Milton Glaser, Ivan Chermayeff ou Stefan Sagmeister. De nombreux graphistes issus des générations suivantes sont tout aussi talentueux mais leur travail n’est pas forcement connu en Suisse. Il est peu fréquent de mettre la main sur leurs créations imprimées car elles sont rarement diffusées jusqu’ici. De ces nombreuses rencontres, nous avons ramené une multitude d’objets que nous nous réjouissons de vous faire découvrir afin de vous donner un petit aperçu du travail de la scène graphique contemporaine new yorkaise.

20.11 – 3.12.15

Print Program #1

Kill the fathers

Posters from South Korea

«Switz­er­land was our father. When only glan­cing at Japan clai­med us bad­ges and rule the town, Switz­er­land see­med like the per­fect cheat sheet to lead us into the future. We all belie­ved in it, and never doub­ted. Like a piece of sweet addic­tive cho­co­late, we never voiced a second thought. Switz­er­land seem like an exqui­si­tely orga­ni­zed train ticket and we tried to be like them. (Could not be, and should not be…) We read Jan Tschi­chold and memo­ri­zed Wein­gart. At some point, arm­bands were worn on our arms as an order. Every child sang of Switz­er­land. We spent a while like this. There became anxious as the arm­bands grew wea­ker, and some of us left home. Howe­ver, most of us hyp­no­ti­zed our­sel­ves and others into thin­king that the arm­bands were still valid. Those whom left home retur­ned for the Nether­lands, and this addic­ted them qui­cker than Switz­er­land. Under the Dutch, the new father, Switz­er­land looked small and old. The cho­co­late was no lon­ger sweet. Like this, we situa­ted and framed our­sel­ves in Switz­er­land and the Nether­lands for the past 20 years. All unfit­ted thoughts got cut out, and the abi­lity to think some­thing new got castra­ted as whole. We all became of the same color, same appearance. We must kill our father. Not to get a new father, but to define our authen­tic voice.» Kim Do-hyung, cura­tor of the exhi­bi­tion, Seoul.